Rechercher
  • Patricia Le Caroff

Aller plus vite, mais à quel prix? Projet de loi 61


Le projet de loi 61 ou projet de loi « Mammouth » est présentement à l’étude. Le Ministre Legault souhaite passer le projet de loi d’ici vendredi. Tout ceci est bien rapide, mais est-ce que ce sera efficace?

Tout d’abord, qu’est-ce que le projet de loi 61? En termes grossiers, il s’agit d’un projet de loi pour la relance économique du Québec, lequel octroie au Gouvernement Legault des pouvoirs exceptionnels afin d’accélérer la réalisation de 202 projets, ce qui permettra d’accélérer la relance de l’économie post COVID-19.


On sent que le tout part de


bonnes intentions et vite comme ça, on se dit que c’est une excellente idée. Notre économie est mal menée depuis le début de la crise. Nous en avons encore pour plusieurs années à payer les contrecoups de cette pandémie. Il est évident et essentiel que l’économie soit relancée le plus rapidement possible, pour les travailleurs, mais également pour les bénéficiaires (on pense ici, entre autres, aux 48 maisons pour personnes âgées qui doivent être construites).


Toutefois, le problème de se beau projet, à mon avis, c’est l’octroi de larges pouvoirs au Gouvernement. Je pense que personne n’a encore oublié la raison pour laquelle la coûteuse Commission Charbonneau a été mise en place…bien qu’on nous dise que des organismes tels que l’Autorité des marchés publiques et la Régie du bâtiment veilleront au respect des lois et règlements, il n’en demeure pas moins inquiétant de constater que le gouvernement pourra prendre des décision seul comme, par exemple, de contourner l’article 50 et de ne pas procéder par appel d’offres (ça vous rappel quelque chose?) ou, encore, de refuser d’entendre les recours des gens contestant une expropriation (là aussi, on a de vagues souvenirs…).


Je suis d’avis que ceci, même dans l’intérêt de l’économie, va à l’encontre des droits des citoyens. À quel prix souhaitons-nous réellement relancer l’économie? Monsieur Legault nous demande une grande faveur : faire confiance les yeux fermés à un Gouvernement qui, il n’y a pas si longtemps, et sous un autre nom, a largement profiter de l’argent de tous et chacun. C’est comme d’essayer de convaincre quelqu’un qui vient de s’électrocuter de remettre son doigt à nouveau dans la prise électrique.


Monsieur Legault a-t-il réellement besoin de tous ces pouvoirs pour mener à bien la relance économique? Pour quelle raison le Barreau du Québec ne s’est-il pas penché sur la question? Quand on prévoit une opération, on demande l’avis d’un chirurgien.


Nous souhaitons tous le meilleur pour les jours à venir. Les derniers temps ont été assez difficiles. Par contre, mettre les bœufs en avant de la charrue, est-ce vraiment efficace?

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout